From now on

Qu'est-ce que je fous là ?

Je suis de retour de Dublin.
Il y a eu beaucoup de ratés dans ce séminaire. Ça m’a énormément fatigué de régler ces problèmes.
Des problèmes qui, je le sais, n’auraient pas eu lieu si je n’avais rien délégué. C’est agaçant.
Je suis vraiment au bout du rouleau. Je n’ai quasiment rien fait de la journée tant l’envie de travailler me manque.

Je m’accroche à l’idée que je vais peut-être trouver quelque chose ailleurs mais force est de constater que mon CV ne plait pas.
Je ne décroche même pas d’entretien. Ça me démoralise complètement. J’ai l’impression que je ne vaux rien.
On me traite comme une idiote incapable. Je me sens tellement sous-estimée.
Je me demande où je vais. Qu’est-ce que je fous là ?
Je voudrais gagner au loto moi aussi et partir loin d’ici.

Je sais que je ne devrais pas avoir le droit de me plaindre mais c’est pas comme si j’avais ce qu’on appelle "un job alimentaire".
Ce n’est pas un travail rébarbatif où quand ta journée est finie, c’est fini. Ou chaque jour est un éternel recommencement.
Non. Ça reste un poste avec des responsabilités, un suivi, du stress, des dossiers qui empiètent parfois -souvent- sur la vie perso.
Finalement, si. C’est un job alimentaire. Parce que la seule raison pour laquelle je suis encore là est financière.

Josh m’a manqué pendant ces quelques jours à l’étranger.

Je craignais qu’il ne prenne contact avec Patte et qu’ils organisent un rendez-vous ou je ne sais quoi.
Parfois, je regrette d’avoir une intuition aussi développée. Je sens tout de suite dans sa façon d’être qu’ils ont échangé, soit par téléphone, soit sur Messenger.
Je jette un coup d’œil discret à son téléphone et ne me trompe que très rarement. Mes intuitions sont presque toujours vérifiées.

Ainsi, il y a quelques semaines, je savais qu’ils avaient parlé tous les deux. J’ai surveillé les choses de près mais une fois partie, le doute subsistait.
Il lui avait écrit qu’elle lui manquait alors qu’il était ivre à une soirée puis qu’il lui ferait signe pour savoir quand ils pourraient se voir.
Je redoutais qu’il passe la voir - avec ma voiture de surcroît- ou qu’il ne lui propose de venir chez nous puisqu’elle est en vacances.
Il était hors de question qu’il me refasse le même coup que l’année dernière.
Bien sûr, il ne sait pas que je suis au courant. Je n’ai pas vraiment apprécié qu’il projette de la voir dans mon dos ou de me prévenir à la dernière minute.
J’estime que, s’il ne me dit rien et passe des trucs sous silence, c’est qu’il a des choses à cacher.

Cette fille me met face à ma laideur. Pas seulement physiquement. Intérieurement aussi.
Je déteste ce sentiment de jalousie que j’éprouve vis à vis d’elle.
Je ne souhaite qu’une seule chose, qu’elle sorte définitivement de notre vie à tous les deux.