From now on

Une histoire de carton

Je quitte le bureau tôt pour rentrer vers 18h45 ces derniers temps.
J’ai l’impression de revivre !

Ça me permet de faire à manger vite fait, d’enchaîner avec une séance de sport courte, deux ou trois tâches ménagères et finir par une série TV avant d’aller au lit.
Je tente de changer mon rythme puisque je n’arrive plus à me lever avant 7h depuis au moins 3 ans.
Ma motivation est inexistante. Je crois que, quelque part, j’associe inconsciemment le fait de se lever à celui d’aller travailler.

J’essaie d’amener progressivement l’arrêt du café quand je suis au bureau au profit d’eau infusée.
La dernière fois que j’avais voulu arrêter, j’avais subi de violents maux de tête.
Ces dernières années, ma consommation de café a doublé. Il m’arrive d’en boire jusqu’à 6 grandes tasses dans la journée.

Ce matin, je me suis encore pris la tête avec Kayakee qui est juste venue en m’agressant.

"Pourquoi tu envoies pas mes colis ?
- BONJOUR.
- Je veux pas rentrer en confrontation hein, c’est pour comprendre… Je les ai déposé et ils sont toujours là.
- Bah parce que ce sont TES colis ? J’avais pas compris que je devais les faire...??
- Je comprends pas pourquoi ce serait à moi de les faire ? Je suis que ton back up, c’est pas à moi de faire ça quand tu es là.
- On a créé ton compte pour que tu puisses le faire justement car je ne peux pas tout faire et ça te permet de gérer tes envois.
- Franchement, déjà ça me prend du temps de faire les colis… et c’est toi qui gère les services généraux.
- Euh, moi aussi ça me prend du temps de préparer des envois...je vois pas le rapport, c’est pas parce que c’est moi qui gère, que c’est moi qui fait. Chacun fait ses trucs non ? ça fait 2 ans qu’on fait comme ça.
- ça m’étonnerait fait pas deux ans que je suis là.
- Un an et 10 mois si tu préfères. Peu importe, on a toujours fait comme ça depuis la migration des services postaux. C’est même à ce moment qu’on a fait ton compte pour que tu puisses suivre ton réseau. C’est pour toi hein.
- Oui mais je m’en fiche. Et on en a jamais parlé avant. Ça a jamais été clair que je devais faire mes colis.
- Bah si… on a toujours procédé de cette façon… Pourquoi soudainement, ce n’est pas clair ? Je peux les faire si tu veux mais je te préviens, si j’ai trop d’activités, ils partiront pas, surtout que tu les fais pas au fur et à mesure.
- Franchement la semaine dernière, y avait pas tant que ça.
- Euh excuse-moi, j’ai travaillé au milieu des poubelles et des cartons...J’ai pas arrêté une minute.
- Oui mais c’était exceptionnel avec le déménagement.
- Oui donc il y avait TANT que ça.

Et vas y que je continue à te retourner le cerveau en mode, on a jamais parlé de ça, etc.
Si elle les avait fait au lieu de me baratiner pendant des plombes, on en parlerait déjà plus.

J’en ai fais un. Histoire de.
Je ferai pas les autres. Rien à foutre.